lundi 16 mars 2020

Seattlle : performance, quand la réalité mixte perce le secret de la création de l'artiste




Rencontre de l'art floral japonais et de la réalité mixte
Le Japon est connu depuis longtemps pour ses traditions culturelles exceptionnelles et ses innovations technologiques. Il poursuit sa recherche pour explorer de nouvelles possibilités où l'humanité et la technologie sont liées afin d'inspirer la nouvelle génération.
Dans le cadre de ces découvertes tournées vers l'avenir, une technologie de pointe associée à l'ikebana a été présentée le 27 février 2020 au "Illsley Ball Normstron Recital Hall" de SEATTLE, un des centres technologiques à la croissance la plus rapide aux Etats-Unis.
 Notre Iemoto, Hiroki OHARA, a présenté une performance IKEBANA inédite, une première mondiale, en y intégrant la technologie de la réalité mixte créée par Microsoft : le HoloLens 2. Elle a permis au public présent de voir le processus de création de l'Ikebana au travers des yeux du Iemoto.
Ce jour-là, cinq cents personnes ont assisté à la présentation, pour une grande majorité des responsables des associations américaines : Ikebana International, NAOTA pour les USA et pour le CANADA (l'équivalent de EOTA en Europe) sans oublier les représentants des chapitres des différentes écoles d'Ikebana présentes aux USA et 82 invités de notre Ecole.
La délégation pour l'Europe et pour EOTA était composée de Marcel VRIGNAUD, président du Chapitre Ohara France, Suzy VALLEE, vice-présidente, Nadine HARIVEL, membre, Damien DUFOUR, président du Chapitre France-Sud et Marlies HOLVOET, membre du Chapitre belge.
Notre petit groupe était minoritaire parmi les spectateurs, mais a été cité par notre Iemoto dans son allocution d'ouverture. Nous allons vous faire partager ce que nous avons vu et ressenti pendant les deux heures de la manifestation.
 
LE REEL (au départ) :
La scène était occupée aux deux tiers par un montage en relief de toiles tendues représentant les montagnes autour de SEATTLE. Ensuite, la structure a été habillée par la mise en place de plusieurs groupes de végétaux : saules pleureurs, bambous, magnolias, rhododendrons, camélias, forsythias, constituant un paysage important.
Notre Iemoto a imaginé, créé, un spectacle adaptant l'Ikebana à une nouvelle technologie appelée "HoloLens 2" et développée par la Société Microsoft. Il a fixé son casque HoloLens pour faire apparaître sur l'écran géant, dans la composition réalisée auparavant, des images virtuelles faisant jouer son imaginaire de créateur.

                                               Japanese Floral Art Meets Augmented Reality
Japan has long been known and recognized for its cultural traditions and technological innovations. The seach for new possibilities where humanity and technology can be linked in order to inspire new generations is ever ongoing.        
As part of these innovative explorations, a combination of cutting edge technology with ikebana was presented on February 27th at the Illsley Ball Nordstrom Recital Hall at Benaroya Hall  in Seattle, one of the fastest growing technology hubs in the US.
Our Headmaster presented a never before seen ikebana performance, a word premiere, integrating technologies of augmented reality created by Microsoft: the HoloLens 2. This allowed the audience to follow the creational process of Ikebana through the eyes of the Headmaster.
On the night, about 500 people attended the show. The majority were representatives of American associations such as Ikebana International and NAOTA (which is the American-Canadian equivalent of EOTA in Europe), besides delegates of many chapters of ikebana schools with a presence in the US, and 82 invitees from our school.
The European delegation was made up of Marcel VRIGNAUD, President of the Ohara Chapter France, Suzy VALLEE, Vice-president, Nadine HARIVEL, Chapter member, Damien DUFOUR, President of the South France Chapter, and Marlies HOLVOET, member of the Belgian Chapter.
Our small  group, despite being a minority in the audience, was nevertheless mentioned by the Headmaster during his introductory speech...

In the following, we would like to share what we saw and felt during the two hour performance.
Part 1 : The Real
The stage was covered for 2/3 by a mounted structure covered with grey colored fabric, representing the mountains around Seattle. Next, the structure was dressed  with several groupings of plant materials: weeping willow, bamboo, magnolia, rhododendron, camelia, forsythia, etc., creating the main landscape and backdrop for the second part of the performance.
Part 2 : The Virtual
Our Headmaster imagined and created a show, using the HoloLens 2, developed by Microsoft, thus adapting Ikebana to this new technology. He put on the HoloLens headset and, using his imaginative creativity, made virtual images appear within the composition he had arranged earlier, visible to us on the large screen above the stage.






 Ikebana et technologie HoloLens 2 : un spectacle interactif plus vrai que nature
Notre Iemoto a d'abord créé sur la scène un paysage local de Seattle avec ses montagnes,  la mer,  la flore... Il a ensuite fait vivre les quatre saisons en ajoutant des images virtuelles au paysage.
 Imaginer la lune changeant de couleur, la ville de SEATTLE apparaissant puis disparaissant en contre-bas, les cascades résurgentes, le vent soufflant, la neige et la pluie tombant sur les montagnes...
Notre Iemoto se déplaçait de façon naturelle sur la scène et simultanément sur l'écran au milieu du paysage naturel et des images virtuelles en relief. C'était féérique ! Il portait un casque équipé de capteurs et de caméras miniature. Il dessinait dans l'air avec son index, pointant le paysage pour faire surgir des images virtuelles comme des fleurs, des bambous, des kanjis... Il marchait avec des mouvements lents, contrôlés, dans un espace limité. Notre Iemoto était très concentré ; il semblait jouer avec l'espace autour de lui. Imaginait-il les motifs pendant le spectacle ou les avait-il  créés avant ?
Nous découvrions le spectacle, surpris, fascinés, observant en même l'index de notre Iemoto et les créations surgissant sur l'écran.

Nous ouvrions grands nos yeux étonnés par ce spectacle magique. Un mélange de rêve et de réalité se déroulait sous nos yeux : animer, jouer avec la nature, créer le souffle vital et donc faire vivre le réel.
Avant le spectacle, nous nous interrogions sur ce qui nous attendait : allions-nous porter des lunettes spéciales ? Notre Iemoto allait-il réaliser une composition ikebana en trois dimensions sur l'écran ? Allait-il être présent sur la scène ou à distance ? En tant que spectateurs, nous nous demandions ce que notre Iemoto voyait et ressentait, ce que pensaient les autres spectateurs ? Combien de temps avait-il fallu pour imaginer et, ensuite, créer ce spectacle ? Grande question : que peut apporter cette technologie à l'Ikebana ? Une idée : voir comment une fleur rare que nous n'oserions pas couper s'intégrerait dans une composition ?
L'imaginaire du spectateur a été mis en œuvre pour ressentir un monde augmenté encore plus vivant que le paysage d'Ikebana créé. Cette technologie nous a permis d'entrer dans l'imaginaire de notre Iemoto et de partager ses visions.
Notre Iemoto est un avant-gardiste. Il aimerait "faire de l'ikébana sur la lune", nous a-t-il dit un jour. Présenter cette nouvelle technologie est une opportunité, pour lui et pour notre Ecole.
Le spectacle HoloLens 2 a duré vingt minutes, ce qui est déjà une prouesse humaine et technologique.

Ikebana and HoloLens 2 Technology: an Interactive Show Surpassing Nature
First off, the Headmaster created on scene a natural landscape representing the Seattle area, with its mountains, the sea, its flora...after which he proceeded to adding virtual images to the landscape, bringing it to life with seasonal color.
Images of the moon changing color, a view of the city of Seattle appearing and subsequently fading out at the foot of the mountain, waterfalls coming down the mountain, wind sweeping through a bamboo forest, snow and blossoms raining down on the mountain,...
The Headmaster wore a headset fitted with sensors and miniature cameras. As he moved across the stage, we could simultaneously see him moving through the natural landscape enhanced with virtual imagery on the screen above. It was fairylike! He drew in the air with his index finger, painting flowers and writing "kanji", he pointed to the landscape to make flowers and bamboo and other virtual images appear...The Headmaster walked slowly with controlled movements in the limited space. Highly focused, he seemed to be playing with the space around him. Was he imagining patterns on the spot or had he planned them beforehand?
As the spectacle unfolded, we sat amazed and fascinated, observing at the same time the index finger of the Headmaster and the ensuing creations on screen.
A mix of dream and reality passed before our eyes: he animated and played with nature, breathing life into the scene.
Before the start of the performance, we had asked ourselves what would await us: would we be wearing some kind of special glasses ? Would the Headmaster be creating a sort of 3D ikebana composition on screen? Would he be on or off-stage? While watching, we wondered what the Headmaster was seeing and feeling, and what other members of the audience were thinking. How much time had been necessary to conceptualize and create this performance? Big question: What can this technology add to ikebana? And a thougth on this matter: maybe it could make us see how a rare flower we did not dare cut would look like in a composition?
The imagination of the spectators was activated to experience an enhanced world even more lively than the ikebana landscape that had been created. This technology has allowed us to enter into the fantasy of the Headmaster and to share his visions.
Our Headmaster is an avant-gardist. One day he told us he would like to "do ikebana on the moon." Presenting this new technology is an opportunity, both for him and for our school. The HoloLens 2 performance went on for 20 minutes, which is quite a feat of man and technology.
Our Headmaster continues to move the Ohara School forward, much like his ancestors before him. Just think back to our first Headmaster, who invented the Moribana arrangement...
We are won over and amazed by the revolution this cutting edge technology propels. At the same time, we wonder that the Japanese, admirers of nature, think of the association of this virtuality with reality. What will they think, what will westeners think, what will the reactions to this performance be?
This technology is beginning to show its first results in aviation industry and medicine...and the possibilities for other uses are endless! We are delighted to have witnessed this first application of HoloLens 2 technology in the field of Ikebana. We attended a magical show. What will be the next creation of our Headmaster?
We hope that this account sparked your interest, and was able to bring some of the Seattle experience to you.
By Marcel VRIGNAUD, Damien DUFOUR, Suzy VALLEE, Nadine HARIVEL.
English translation : Marlies HOLVOET.

The Iemoto with its HoloLens 2 headset.   
 
Japanese Microsoft's technicians in action.

He gives free rein to his imagination.




Both on stage and on screen.


Run off from the waterfall that invades the stage.


Bamboo forest.

Here we are in winter under the snow.  


Notre Iemoto continue à faire évoluer l'Ecole Ohara comme l'ont fait ses ancêtres.
N'oublions pas que la composition Moribana a été crée par notre premier Iemoto...

Nous sommes conquis, ébahis par la révolution qu'apporte cette technologie toute récente. Cependant, nous nous demandons comment les Japonais adorateurs de la nature associent cette virtualité à la réalité. Qu'en penseront-ils, qu'en penseront les Occidentaux, comment vont-ils réagir devant cette performance ?
Cette technologie commence à apporter ses premiers fruits dans l'industrie aéronautique, dans le domaine médical... Et la suite n'est pas exhaustive !
Nous sommes enchantés d'avoir assisté à cette première application de la technologie HoloLens 2 dans le domaine de l'Ikebana. Nous avons assisté à un spectacle magique. Quelle sera la prochaine création de notre Iemoto ?
Par  Marcel VRIGNAUD, Damien DUFOUR, Suzy VALLEE, Nadine HARIVEL.



Marlies HOLVOET, Damien DUFOUR,
Marcel VRIGNAUD, Suzy VALLEE,
Nadine HARIVEL
et le Iemoto de l'école Ohara,

Hiroki OHARA



Aucun commentaire:

Publier un commentaire